Haut de page

Le nickel chimique est un dépôt auto-catalytique composé de nickel et de phosphore (9 à 12 wt%). Il est appliqué selon un procédé chimique (non-électrolytique) par immersion dans un milieu aquatique et apporte de nouvelles propriétés mécaniques et chimiques.

La couche déposée est absolument uniforme et est applicable d’une manière très précise, sans effets de pointe.

Nos solutions

taux de P > 8,5 wt%

Protection
contre la corrosion

Le taux de P > 8,5 wt% donne à la couche de nickel chimique Kanigen® sa structure amorphe et une excellente résistance à la corrosion. Différents résultats peuvent être atteints en fonction de l’épaisseur de la couche.

production de semi-conducteurs

Applications
anti-statiques

Cette propriété anti-statique est, entre autres, appréciée pour les bâtis et pièces machines destinés à la production de semi-conducteurs.

applications sous-vide

Amorphe

Ce caractère amorphe rend le nickelage chimique particulièrement intéressant pour des applications sous-vide.

réduit l’usure par adhésion

Réduction de la friction

Le nickel chimique réduit fortement l’usure par adhésion et est également utilisé pour éviter des soudures à froid.

procédés électrolytiques

Dépôt uniforme et précis

A l’inverse des procédés électrolytiques, le procédé chimique Kanigen® permet de déposer sur vos pièces ou équipements une couche absolument uniforme, qui de plus est applicable d’une manière très précise, sans effets de pointe.

Il est particulièrement approprié pour réaliser des pièces complexes, à géométrie variable. Il ne nécessite pas de finition après traitement de surface et respecte les tolérances de la pièce.

adaptation du taux de phosphore

Variantes

Kanigen Groupe offre également des variantes du procédé Kanigen® en adaptant :

Le taux de phosphore :

  • Couches Kanigen® (9-12 wt%P)*
  • Couches bas phosphore (1-3 wt%P)
  • Couches non-magnetiques haut phosphore (10,5 wt%P)
  • ...

Le traitement thermique :

  • Nickel chimique dur
  • Nickel chimique de diffusion

 La composition :

  • Nickel chimique au PTFE  (couche duplex de dispersion)
  • Nickel chimique noir mat (couche duplex)

(*) wt%P = taux de phosphore

 

couche  comme déposée X-Ray amorphe

Résistance à la corrosion

La qualité du nickelage chimique Kanigen® provient de son taux de phosphore (P > 8,5 wt%P), ce qui rend la couche déposée brut X-Ray amorphe. Cette couche offre alors une excellente résistance à la corrosion.

En augmentant l’épaisseur de la couche, on peut obtenir d'excellent résultats.

Résistance à la corrosion selon “Essai au brouillard salin neutre ” ISO 9227 :

Résistance limitée 2 μm à 10 μm 12 heures
Résistance moyenne 10 μm à 25 μm 192 heures
Haute Résistance 25 μm à 50 μm 480 heures
Très Haute Résistance > 50 μm 960 heures
dépôt auto-catalytique propriétés techniques

Propriétés techniques

Point de fusion 890°C
Coefficient de dilatation 13 x 10-6 cm / cm °C
Conductibilité thermique 0,016 cal.cm-1s-1grad-1
(à 10,5 wt% P)
Résistance électrique 50 à 60 μΩcm
Résistance de contact 30 mΩ
Aimantabilité (wt%P 9) 4%
Ductilité 2,2% à 6%
Dureté comme déposé 530 HV0,1

Normes d'applications

Ces traitements sont exécutés selon la norme européenne ISO4527 (qui remplace la norme allemande DIN50966, japonaise JIS H8645 et française AFNOR NF A91-105) ou la norme américaine ASTM B733.

La norme AMS 2404 (qui remplace la norme AMS-C-26074 et la spécification Mil-C-26074E) peut également être appliquée dans un contexte aéronautique ou militaire.

Sur demande, d'autres normes peuvent être suivies.

aciers de construction

Les matières traitées

Le procédé de nickelage chimique permet de traiter quasi toutes les matières utilisées par l’industrie. Les principaux matériaux traités par Kanigen Group sont : aciers de construction, aciers alliés, inoxydables, fontes, alliages d'aluminium, cuivreux, ... et également des matières spéciales comme l'argent (Ag), INVAR, 17-4PH, ...

Ces dernières années, nous nous sommes particulièrement spécialisés dans le traitement des aluminiums, toutes nuances confondues : non seulement les séries 1000, 2000, 3000, 5000, 6000 et 7000 mais également les aluminiums coulés et injectés, à l’exception des alliages ZAMAK.

Les traitements se font au tonneau, à l’attache ou avec montages dédiés. S'ils ont étés correctement conçus et préparés, les équipements mécano soudés peuvent également être traités.

Get inspired by electroless nickel

pièces en vrac au tonneau
pièces de très grande dimension
pièces traitées à l'attache
pièces petites et grandes séries
salle grise pour contrôles finaux
Pièces pour composants électro-mécaniques
traitement pour le secteur de l'impression industriel
ligne de production horizontale de très grande dimension
couche régulière et précise indépendante de la géométrie de la pièce
protection des composants de machines fabriquées en acier carbone
pièces en acier de décolletage et alliages aluminium
utilisation d'emballages adaptés selon des procédures spécifiques

Téléchargez nos fiches techniques

Oui, je souhaite obtenir plus d'infos sur les solutions techniques de Kanigen Group

Je télécharge

Telechargez nos fiches techniques
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de données personnelles à des fins statistiques d'information relatives à la navigation. Voir la politique de confidentialité pour plus d'informations.